Situation actuelle : Avant de se lancer, un candidat-entrepreneur doit prouver qu’il dispose de connaissances de gestion de base suffisantes. Pour de nombreuses activités, il doit également justifier des connaissances professionnelles, à l’aide d’un diplôme ou de plusieurs années d’expérience pratique. On parle alors de professions réglementées.

Un arrêté du Gouvernement flamand du 14 juillet 2017 abroge les arrêtés royaux portant sur plusieurs professions réglementées. Les dispositions de cet arrêté, publié le 9 août 2017, sont applicables depuis le 1er janvier 2018.

Les compétences professionnelles ne doivent donc plus être prouvées pour les activités reprises ci-dessous :

  • grossiste en viandes-chevillard ;
  • dégraisseur-teinturier ;
  • restaurateur ou traiteur-organisateur de banquets ;
  • boulanger-pâtissier ;
  • coiffeur ;
  • spécialiste de la beauté ;
  • masseur ;
  • pédicure ;
  • opticien ;
  • technicien dentaire ;
  • entrepreneur de pompes funèbres ;
  • activités indépendantes relatives aux bicyclettes ;
  • activités indépendantes relatives aux véhicules à moteur
  • boucher-charcutier

Ces dispositions s’appliquent uniquement à la Flandre, après le 1er janvier 2018.  Si un candidat -entrepreneur comptait se lancer dans une de ces activités avant le 1er janvier 2018, il devait toujours prouver ces connaissances jusqu’au 31 décembre 2017.

Rien ne change pour les activités réglementées du secteur de la construction : les compétences professionnelles doivent toujours être démontrées.

Attention ! Le candidat doit toujours prouver qu’il dispose des compétences de base en gestion, lorsqu’il souhaite se lancer dans une des trois Régions.  En Flandre, cette condition sera probablement supprimée au 1er septembre 2019.